Business & entreprises

Comment fonctionne la logistique automatisée ?

De nos jours, des solutions logistiques automatisées sont intégrées dans la gestion des entrepôts. La manutention de depuis toujours, par les bras de l’homme, fait place de plus en plus à une manutention automatique, l’entrepôt pouvant introduire cette dernière petit à petit dans son environnement ou commencer avec elle dès le départ.

De nombreuses machines comme les chariots, les convoyeurs, ou le robot de palletisation, sont ainsi automatisées et gérées par un système informatisé coordonnant le tout. Elles vont largement faciliter et sécuriser en même temps le travail de l’homme.

Suivant le secteur d’activité, le flux des entrées et sorties de marchandises, les formes des commandes, la rotation des stocks de l’entrepôt, il existe plusieurs choix de systèmes de logistique automatisée disponibles. Tout cela en sachant que les objectifs restent à peu près identiques, comme la réduction des coûts, l’optimisation des flux par une meilleure gestion des entrées et sorties de marchandises, l’augmentation de la productivité…

Parmi ces choix dans le domaine de la manutention automatisée ou de la logistique automatisée, on peut citer les convoyeurs, composés de rouleaux ou de chaînes, l’entrée ou la sortie automatique des palettes; il y a également les AMR pour le transport de charge, ainsi que les AGV pour l’automatisation du picking détail.

Quels sont les avantages de la logistique automatisée ?

Les avantages de la manutention automatique sont nombreux et de plus en plus d’entreprises en sont convaincus. En premier lieu, il y a lieu de constater une hausse de la productivité : on perd moins de temps dans toutes les actions qui s’enchainent, on maintient un flux régulier dans les traitements de commandes, on arrive à réduire les coûts logistiques, l’espace de stockage est optimisé au maximum (grâce à des rangements en hauteur). De plus, il y a aussi une meilleure qualité du travail : moins d’erreurs sont commises, la gestion des stocks est de loin plus fiable, le système permet une flexibilité du processus selon la demande des clients donc on est plus réactif et on donne plus de satisfaction aux clients, qui nous reviennent par la suite. Et enfin, sur le plan humain, le travail est moins pénible (peu de déplacement, peu de travail à la chaîne, pas de charge lourde à déplacer) et moins dangereux. Il y a beaucoup moins de travailleurs, surtout en ce temps de pandémie, donc gestes barrières bien respectées et pourtant, le volume de travail est supérieur à quand il y avait beaucoup plus de gens.

Est-ce que l’on pourrait se passer de l’homme ?

Il y a quelques années, on ne l’aurait jamais imaginé. Mais actuellement la norme dans les entrepôts est la robotisation. Devant un gain de productivité allant de 20 jusqu’à 30%, ainsi qu’un retour sur investissement inférieur à deux ans, beaucoup d’entrepreneurs sont partants. Les tâches les plus rudes et les plus répétitives sont prises en charge par des robots, des AGV et des ARM, et elles sont désormais automatisées et allègent au maximum l’effort physique de l’homme. Malgré tout, la place de l’homme reste inébranlable car c’est toujours lui qui commande, orchestre et supervise tout !

Comment here