Santé & beauté

Conseils pour arrêter le tabac une bonne fois pour toute

L’hypnose fait partie des meilleures méthodes pour sevrer une personne du tabac. Par contre, la décision doit provenir d’une motivation personnelle, sans quoi elle ne sera pas efficace. Les proches du tabagique ne doit en aucun cas le pousser à arrêter de fumer.

Stopper la cigarette grâce à la technique d’hypnose

L’hypnose est une technique basée sur le mécanisme de la suggestion et le concept de l’empreinte. Une partie de chaque fumeur souhaite, un jour ou l’autre, se défaire du tabac. C’est ce désir qui est exploité pour aider un patient à arrêter de fumer.

Pendant la séance d’hypnose arrêt tabac 44, le thérapeute propose de nombreuses suggestions, c’est-à-dire les bonnes raisons pour cesser de fumer. Le patient relève celles qui sont pertinentes pour lui : combattre une addiction, recouvrer une meilleure santé, etc.

Pour la réussite de la méthode, il est important pour le patient de se sentir en confiance par rapport à son thérapeute. Dès lors, il lui sera plus facile de parler de ses peurs et de ses ressentis.

L’hypnose est efficace sur toutes les personnes, quel que soit son niveau d’indépendance à la nicotine. La technique atténue en effet les signes de manque important aux composants du tabac ainsi que les comportements d’addiction.

Séance d’hypnose pour l’arrêt du tabac : comment ça se passe ?

Généralement, les séances se passent en petit groupe de 3 à 6 personnes. Par contre, chaque tabagique s’entretient individuellement au préalable avec le thérapeute pour parler de :

– Ses motivations,
– Ses liens de dépendance (drogue, geste, obsession),
– Son environnement quotidien,
– L’utilisation d’autres moyens de désintoxication,
– Les possibles effets secondaires du sevrage au tabac (dépression, anxiété, prise de poids, etc.).

La séance se déroule alors comme toutes les séances d’hypnose techniques comprenant les tests de suggestibilité, l’induction en position assise, la phase de pesanteur, la phase d’engourdissement, les suggestions thérapeutiques, etc. Après le réveil, le médecin donne aux patients des conseils hygiénodiététiques.

L’hypnose pour arrêter de fumer : efficace ou pas ?

Selon les chiffres, 72% des patients arrêtent définitivement le tabac un mois après la séance, 63% après deux mois, 45% après trois mois puis 35% après six mois. Ils permettent de démontrer que la technique est efficace tant chez les personnes moyennement que fortement dépendantes.

Comme susmentionné, l’arrêt donne lieu à des effets secondaires. Heureusement, ils peuvent être traités pour éviter une éventuelle récidive.

Selon les chiffres, 13% des patients soignés ont été sujets à l’anxiété après la séance. 30% ont pris entre deux à huit kilos et 5% ont été touchés par la dépression.

Comment here