Divers

Le cidre et le vin de glace : les spécialités canadiennes

Le cidre de glace

Le cidre de glace est à la fois onctueux et mielleux. Il vient du Québec, et est créé à partir de pommes gelées, d’où sa dénomination.

Il se prépare de différentes façons.

D’abord, l’ancienne méthode qui consiste à laisser les pommes sur les pommiers en période hivernale pour qu’elles gèlent. Une fois récoltées, il faut les écraser complètement, le jus ainsi obtenu doit être laissé fermenté pour avoir ce délicieux nectar gourmand et emmiellé.

 

Après cela, d’autres dispositifs de préparation apparaissent :

 

Il y a la cryoextraction, où les pommes quand elles sont matures seront récoltées, puis exposées à l’extérieur en attendant le grand froid.

Et aussi la cryoconcentration, les pommes sont ramassées durant l’automne, puis gardées aux frais jusqu’en hiver québécois.

Et pendant cette saison du grand froid, elles sont laissées geler à l’extérieur.

 

Le cidre de glace réalisé est composé d’alcool entre 7 et 13 %. Il procure de bons arômes de pomme. En plus, on peut les conserver longuement.

 

Le vin de glace

 

Le vin de glace, aussi dénommé Eiswein, est une Indication Géographique Protégée ou IGP. Venant du Québec, il existe en blanc et en rouge. Le principe est un peu particulier, comme le cidre de glace, ce vin est préparé par des raisins gelés.

 

Un vin onctueux aux arômes à la fois doucereux et fruités. La fabrication du vin de glace est pareille à celle du cidre de glace. Pendant l’automne, il faut laisser les raisins sur les vignes et les récolter durant la nuit de la période hivernale. Ensuite, attendre qu’ils soient complètement gelés à l’extérieur avant de les presser.

 

Faire très attention pendant la fabrication. Une température inférieure à -8 degrés ne gèlerait pas comme il faut les raisins. Contrairement à cela, avec un très grand froid, à moins de 12 degrés Celsius, les raisins deviendront trop congelés.

 

À quel moment et de quelle façon consommer le cidre de glace ?

 

Le cidre de glace est un nectar qui se prend en toute occasion : en apéritif, durant le repas ou comme digestif.

Les connaisseurs annoncent qu’il est mieux servi avec du fromage, comme les vieux cheddars et les bleus. Les bouches sucrées préfèreront un dessert, particulièrement la pomme, en accompagnement. Pour finir, le cidre de vin, à cause de son acidité, est également exploité en cuisine.

 

Comment here